Navigation


Signaux GPS de 3eme génération

Un appel d'offre très pointu

Dans la Délégation Générale pour l’Armement, la Direction de l’expertise technique s’est dotée d’un outil de mesure des signaux GPS unique en Europe. Il s’agit d’une  chaine de numérisation et de traitement de signaux en bande de fréquences GPS. "ATOS" est domicilié au laboratoire de recherches balistiques et aérodynamiques (LRBA) à Vernon dans l’Eure. Cet outil est enrichi de fonctions nouvelles. En 2005 : la prise en compte de la mesure puissance. En 2007 : nouvel appel d’offre pour la réalisation d’un étage HF supplémentaire permettant l’expertise des nouveaux signaux GPS 3ème génération et GALILEO (*).

Creative Eurecom a répondu à ce dernier appel d’offre très pointu en termes de technologies radio. Les observations sur le cahier des charges initial,  communiquées à l’ensemble des participants, montraient déjà la finesse d’analyse de nos ingénieurs en proposant une architecture différente. La rédaction de la spécification technique détaillée a pris deux mois d’analyse et de simulation électronique avec le logiciel AWR.

La richesse de la proposition technique

Le travail consistait dans la conception et réalisation d’une architecture radio complète, avec double chaîne d’émission/réception analogique, et numérisation pour fonction « replay ». De plus, le système devait s’intégrer à l’outil ATOS existant, afin de permettre la simulation des émissions et réceptions de signaux perturbés, pour tester les nouveaux GPS et qualifier les algorithmes de décodage.

La contrainte principale se concentrait sur le filtrage de la chaine, celui-ci devant être suffisant afin d’éviter tout problème de repliement lié à la fréquence d’échantillonnage de la carte FPGA, et afin de "réjecter" la fréquence image. La principale difficulté résidait dans le fait que le rack est situé dans un environnement radiofréquence perturbé.

Les caractéristiques techniques du produit développé sont résumées par :

  • Un récepteur multi-normes
  • Un très faible bruit de phase sur les oscillateurs pour transmission entre 1 et 1,6 GHz 
  • Des filtres de bande passante linéaires 

Le système contient 8 microcontrôleurs programmables qui travaillent en parallèle. Il est doté d’une interface logicielle permettant d’être piloté à partir d’un PC ou d’un PDA. Ses fonctions sont autocontrôlées au démarrage de l’appareil, ce qui permet de détecter les éventuelles anomalies de fonctionnement.

Une execution sans faille

L’ensemble a fait l’objet d’une recette à partir de mesures sévères et soigneuses, ainsi que d’une documentation complète, conforme à un plan de management défini. Au total ce projet a été accompli en un an environ.

* La technologie GPS n’est pas figée et l’armée et l’industrie américaine préparent une contre-offensive au projet Galileo avec le développement d’une nouvelle génération d’instruments de positionnement par satellites encore plus performants : le GPS III. Ce nouveau système de navigation sera doté d’une transmission plus puissante, d’un signal de positionnement de meilleure qualité, d’une plus grande résistance aux brouillages et d’une capacité de localisation encore plus précise. Il sera composé d’une constellation de 32 satellites dont la première série de lancement est prévue fin 2013.